Air Fan cesse de paraître

Certes très éloigné de notre micro-aviation de loisirs, le mensuel de l'aéronautique militaire Air Fan, qui se caractérise depuis sa création en 1978 par ses couvertures dessinées, disparaît. Encore un titre de presse aéronautique qui cesse de paraître. Un communiqué sur la page Facebook du magazine (qui semble ne pas avoir de site internet), implore la fatalité d'une époque qui se désintéresse de la presse papier au bénéfice du web. C'est sans doute en partie vrai, quoique pas aussi simple, puisque dans certains pays la presse papier se porte bien. Ce qui est en revanche réel est le désintérêt grandissant, pour ne pas dire alarmant, des professionnels de la distribution de la presse. Presstalis, incontournable en France puisqu'il il a un monopole de fait, se concentre davantage, nous le voyons dans ses Relay, sur la vente de chewing-gum et autres sandwichs au gazoil à prix d'or que sur la presse papier qui est supposée être son métier.

Sans compter que cette coopérative (puisque c'est ce qu'elle est), prend ses décisions à la majorité de ses membres, soit les gros éditeurs, propriétés des grand groupes industriels qui ont besoin que leurs filiales presse fassent des pertes. Du coup, ce sont les petits éditeurs indépendants qui en souffrent et… en crèvent ! De 25% il y a 15 ans, la commission prélevée par Presstalis approche désormais les 50%, payés, qui plus est, dans des délais absurdes et flexibles que même la Commission de Bruxelles condamne…

Même si l'aviation de guerre n'est pas notre tasse de thé, nous sommes tristes pour Air Fan comme nous le sommes pour tous les autres qui crèvent d'une presse, spécialisée comprise, qui se meurt des razzias dévastatrices d'un capitalisme sans vergogne.

Mots-clés :

actULMs associées
actULMs récentes
Suivez-nous !
Recherche par mots clés

 

Archives
  • Facebook Basic Square