L'AG FFPlUM, c'est après-demain !

L'assemblée générale de la FFPlUM se tient le samedi 2 avril à la DGAC à Paris. Si d'ordinaire celle-ci consiste en une gentille réunion de quelques dizaines d'aficionados tout acquis à la cause du charismatique Dominique Méreuze, la forte opposition à l'équipe qui a pris la relève en juin risque de perturber quelque-peu l'habituelle ambiance de sieste qui y règne. Du moins depuis quelques années. Les plus anciens se souviennent d'assemblées générales de la FFPlUM qui exprimaient avec vigueur toute la gauloisitude des ULMistes !

ULMiste n'a officiellement pas pris position pour ou contre l'équipe actuelle et nous en avons exposé les raisons. Depuis 10 mois, nous observons et avons entendu un grand nombre de rumeurs, de "on dit que", de "il paraît que", jamais étayés par le moindre commencement de preuve. Du moins, rien de plus que ce que nous disons depuis notre création, nous qui avons été souvent bien seuls à contredire les actions fédérales lorsque cela nous paraissait nécessaire. Depuis 10 mois, nous n'avons donc relayé aucun de ces bruits, c'est une exigence de notre métier.

Mais voici qu'à trois jours de l'AG, ce n'est plus une rumeur qui circule, mais un fait : la DGAC est en train de remanier l'arrêté de 1998 (déjà maintes fois remanié, certes), cette fois-ci pour encore y ajouter des contraintes, parmi lesquelles l'obligation d'un carnet de vol (ou carnet machine), qui serait en vigueur dès la fin de l'année 2016. Ceci afin de pouvoir suivre l'entretien de nos machines. Au-delà du fait que l'arrêté de 1998, dès sa première mouture qui arrive déjà à sa majorité (18 ans !), l'impose de fait, ce qui pose sérieusement question est que les négociations ont été menées, contrairement à ce qui s'est toujours fait jusqu'alors, dans une totale opacité. Des membres du bureau, (qui sont au total de 4 personnes), n'étaient même pas au courant, avant que Philippe Ganaye et Thierry Faivre, de la commission paramoteur et enseignement, ne lèvent le lièvre hier, lors d'une réunion à la DGAC sur un tout autre sujet. Les cadres techniques de la FFPlUM, fonctionnaires de l'Etat dont la mission est entre autres de vérifier et rendre compte de ce que font les élus des fédérations, n'étaient pas non plus au courant qu'une récriture du texte de référence de l'ULM est en cours, menée semble-t-il par une ou deux personnes de la FFPlUM.

Voici qui devra être questionné lors de l'assemblée générale de samedi.

Par ailleurs, concernant la refonte de la formation des instructeurs, dont ULMiste avait à peu près tout dit dès décembre 2013, une réunion des centres de formation d'instructeurs est prévue lundi 4 avril à la DGAC. Le programme de la journée prévoit qu'elle commence par le visionnage de la vidéo publiée par la DGAC sur l'accidentologie 2015. Nous invitons les acteurs de la formation d'instructeurs à lire notre réponse à cette scandaleuse vidéo avant de se présenter à cette réunion. Aucune décision sérieuse ne peut reposer sur les chiffres et données présentés dans cette vidéo, qui sont parcellaires, partisans et sortis du contexte !

Grosses turbulences en vue pour l'ULM français ! Mais nous avons démontré par le passé que nous savons nous défendre et choisir des représentants dignes de nous !

actULMs associées
actULMs récentes
Suivez-nous !
Recherche par mots clés

 

Archives
  • Facebook Basic Square