Championnats de France annulés !

Les championnats de France ULM des "classic classes", entendons par là pendulaire, multiaxes et autogire, sont annulés. Seule la compétition paramoteur est maintenue, à partir du 27 juin.

Après l'annulation du championnat paramoteur en 2015, dont la raison n'est pas encore clairement établie, voici un bien triste tableau de la compétition ULM en France, pays qui pourtant excelle dans le domaine depuis toujours.

Nous avons tenté d'y voir clair dans les raisons pour lesquelles ce championnat est annulé, voici ce qu'il en ressort à ce stade. Si c'est avant tout le manque d'inscrits qui motive la décision, on doit se demander pourquoi il y a si peu d'inscrits, puisque c'est la première fois que cela se produit : 6 compétiteurs en tout, contre une vingtaine au minimum d'habitude. Aucune classe ne pouvait être validée, il faut être au minimum trois par classe pour faire un podium…

Trouver des terrains volontaires pour accueillir un championnat n'est pas chose aisée, on le sait depuis longtemps. Mais, si on observe que, contrairement au Tour ULM, il n'y a jamais eu d'appel à candidature, forcément, ça corse le problème.

Il en va de même pour les compétiteurs. Plus on communique, plus on a de chances de voir arriver du monde.

Le gros hic de la commission compétition et son président l'admet, est donc la communication. Vis-à-vis des terrains d'une part, puis des compétiteurs de l'autre. Bien souvent, c'est le terrain qui accueille l'événement qui communique, fait circuler l'affiche, valorise l'événement. Or, s'agissant de l'aéroclub de St Omer cette année, terrain qui devait être le théâtre du championnat, il n'a pas communiqué, vu qu'il n'était pas au courant ! En effet la décision d'organiser la compétition à St Omer a d'abord été prise avec le gestionnaire, l'aéroclub qui anime le terrain ayant été mis devant le fait accompli. A ULMiste, nous n'avons reçu aucun communiqué, ni de la FFPlUM (habituel), ni du club accueillant, ce qui est moins courant.

Puis, comme d'habitude (relire ULMiste n°21), les formulaires d'inscription sont arrivés très tard, la page dédiée sur le site de la FFPlUM plante et ne fonctionne qu'à moitié (impossible de consulter le règlement, par exemple). Bref, dysfonctionnements à tous les étages.

Triste tableau… reste à savoir que notre ministère de tutelle, qui finance la compétition, va penser de cette double annulation, deux années de suite…

Xavier Le Bleu, président de la commission compétition, a d'ores et déjà annoncé qu'il remet sa démission pour la prochaine Assemblée générale élective, en mars 2017. D'ici là, toutes les bonnes volontés sont les bienvenues !

Mots-clés :

actULMs associées
actULMs récentes
Suivez-nous !
Recherche par mots clés

 

Archives
  • Facebook Basic Square