Lanceur manuel Rotax : tout savoir !

Article paru dans ULMiste n°15, mai 2013

 

Avoir une corde de plus à son arc !

 

Pascal Mallet

 

Une majorité de moteur Rotax 2 temps se démarrent avec un lanceur manuel. Même s’il est fiable, il est parfois nécessaire de le démonter pour l’entretien quand la corde se ré enroule mal ou pas du tout ou notamment quand la corde se casse lors d’un démarrage et disparaît dans le lanceur A chaque fois il y a une panne. Si la corde est cassée, il faut la remplacer, si le lanceur ne se réenroule pas c’est un problème sur le ressort d’arrêt (le jaune que l’on vois au premier plan) et s’il ne se réenroule pas bien c’est le ressort de rappel qui merdouille. Soit il n’a pas été assez tendu lors de la dernière intervention, soit il est sec et oxydé.

 

En dehors du fait que si vous vouliez partir en nav c’est un peu « grillé » pour le moment  si la corde a cassée mais avec une petite demi heure de boulot voir une heure pour être large, vous pourrez quand même y aller….

  • 4 : cloche

  • 5 : ressort rappel lanceur

  • 6 : roue d’enroulement

  • 8 : taquet coinceur

  • 9 : pièce d’entraînement

  • 10 : centreur

  • 11 et 13 : circlips

  • 12 : ressort d’arrêt

Avec la majorité des téléphones équipés d’appareil photo, n’hésitez pas à faire des photos avant de démonter, c’est au remontage qu’on se rend compte qu’on ne sais pas ou plus comment c’était avant…..

Il y a deux modèles de lanceur. Le plus courant est le lanceur en acier qui se monte sur tous les moteurs de la gamme Rotax 2 temps. Seul le 582 à culasse bleue possède un lanceur différent en plastique. Je l’appelle le lanceur plastique.

Il est plus grand donc les efforts sont un peu plus démultipliés ce qui aide au démarrage du 582. Les compressions se passent mieux avec ce lanceur. On ne peut malheureusement pas installer ces lanceurs sur les moteurs à refroidissement par air.

Les manips de démontage sont les mêmes pour les deux lanceurs à quelques exceptions près.

Le lanceur est fixé par quatre vis de 6 qu’on démonte avec une clé de 10 ou avec une clé Allen de 5. C’est pas con d’avoir la bonne clé dans une trousse à outil !

 

Faire des photos par exemple, c’est pouvoir contrôler et être sûr de remettre le lanceur dans la même position. En effet il y a 12 perçages qui permettent le positionnement le plus adapté à la configuration de la machine…

Sur certains vieux moteurs à simple allumage rupteur, un petit boîtier en rapport à l’allumage est parfois fixé sur la cloche du lanceur. Le mieux est de le débrancher en notant bien le sens de branchement. S’il n’est pas rebranché dans le bons sens, il n’y aura plus d’allumage….

Pour le lanceur plastique les vis sont de type Torx.

On peut les sortir avec une clé Allen de 4 mais le mieux est d’avoir la bonne clé.

 

Une fois le lanceur déposé, on peut y voir son mécanisme. Notez les différences de montage entre le lanceur acier et le lanceur plastique.

Pour atteindre la corde, déposez le premier clip avec une pince à circlips ou un petit tournevis.

Pour le lanceur plastique, c’est plus con à faire. C’est un clip différent et il faut le sortir en essayant de faire en sorte de pouvoir le réutiliser sinon il faudra le changer. En faisant levier avec deux petits tournevis, on arrive à écarter les lamelles pour le sortir.

 

Après il suffit d’enlever le ressort d’arrêt. Y a eu un changement de modèle de ressort  il y a quelques années. Je n’ai jamais constaté de différence de fonctionnement  si ce n’est que le nouveau n’a pas tendance à ce déformer….les deux ressorts de droite sont les bons.

A gauche, usure et déformation.

Une fois le ressort déposé enlever le clip du fond en faisant levier avec un petit tournevis plat.

Ce clip s’il ne bloque pas assez  sur l’axe, tourne à chaque rotation du lanceur et s’use. S’il est bien diminué prévoir de le remplacer prochainement et en attendant s’il y a un étau pas loin, le resserrer un peu pour qu’il coince sur son axe une fois remonté. Sur le clip en photo, l’usure est encore acceptable.

 

On peut donc enlever  le centreur, la pièce d’entraînement lanceur et la roue d’enroulement. La corde est enroulée autour. Enlevez la corde et le taquet coinceur…

 

Dans la cloche il reste le ressort de rappel enroulé dans sa cage. Pour le sortir, faut faire le bourrin mais propre !!

On n’est pas obligé de le faire, surtout si le rappel se faisait bien car pour le remontage il faut un petit marteau ou idéal, un maillet. Il faudra peut être aussi une pince etc… Et ça prend du temps donc on peut laisser ça tranquille……

 

Si toutefois on doit le déposer, il faut taper fort le lanceur sur une surface bien plane et rigide. Il va sortir par inertie. Pour faire le ’bourrin propre’ bien étalé un chiffon sur une planche de bois posé par terre par exemple ou sur un établi et tapé bien à plat d’un coup sec pour chasser la cage et son ressort. Une fois, deux fois ? Il va finir par sortir…

 

Pour enlever le ressort de sa cage, mettre des gants ou alors, décoincer un peu le ressort de sa cage et le laisser tomber par terre. Il va sauter tout seul et on ne se nique pas les doigts !

Il faut bien sûr nettoyer toutes les pièces du lanceur avant de remonter l’ensemble.

Préférez l’huile pour le remontage plutôt que la graisse, ça colle moins ! Une graisse en bombe fait bien l’affaire aussi car elle n’est pas trop épaisse.

Pour remettre le ressort dans sa cage, bien huiler les pièces et enrouler le ressort en commencent par la boucle extérieure.

Sur les lanceurs récents, la cage est plus serrée dans la cloche car le constructeur a rajouté des points de serrage sur la cage.

Si c’est le cas du votre il faudra ouvrir un peu la cage de la cloche avec une pince car la cage de ressort ne rentrera pas.

Faire rentrer la cage dans son logement par petits coups de maillet en tapant un peu partout autour.

 

Une fois en place on peut reposer la roue d’enroulement. Il faut la ré-enclencher sur le ressort.

Pour ça, faire tourner la roue dans les deux sens en appuyant un peu lors des rotations. D’un coup elle va s’enclencher sur le ressort.

 

Préparez la longueur nécessaire (environ2.50m puis ajuster). Brûlez un peu les bouts avec un briquet et affinez finement côté intérieur pour bien glisser dans le tunnel de la roue d’enroulement. Faire un nœud à l’autre extrémité.

 

Maintenant il faut l’installer la corde. Pour ce faire il faut faire tourner la roue d’enroulement dans le sens inverse des aiguilles d’une montre jusqu'à ce qu’elle bloque puis revenir en arrière jusqu’à ce que le tunnel de la corde soit en face de l’orifice de la cloche.

Bien tenir la roue car si elle s’enroule d’un coup elle va déformer le ressort en sa partie central. Si ça vous arrive, redéposez la roue en plastique et vérifiez le ressort. S’il est déformé le remettre bien risque de le casser car c’est un matériau dur. Si ça casse, refaire au mieux le pliage de blocage avec une pince.

Ci-dessous, à gauche c’est pas bon.

Une fois la cloche et la roue bien positionnées enfiler la corde de l’extérieur vers l’intérieur et laisser dépasser 2 ou 3 cm. Mettre en place le taquet de coincement en le montant dans le bon sens ! Y a des crans inclinés…

Poussez un peu le taquet avec un tournevis et tirer sur la corde fortement. A ce moment relâcher doucement la tension de la corde. Elle doit s’enrouler franchement. Si la corde est courte et que vous n’avez pas pris garde de faire un nœud à l’autre bout, y des chances pour que vous soyez obligé de refaire la manip !!

 

Quand ça c’est fait, il faut reposer la pièce d’entraînement et le centreur d’arrêt. Si vous avez bien observé au démontage et que vous avez des photos vous n’aurez pas de difficulté à trouver le bon sens de chaque morceau.  Mettre un peu d’huile sur les surfaces de frottement. Remonter ensuite le premier circlips avec une pince multiprise.

Remontez ensuite le ressort d’arrêt. Prendre garde à la position du ressort. La partie cintrée qui fait une boucle doit être au plus près du centreur. Il reste à mettre le 2 ème circlip avec une pince à clips ou un petit tournevis.

Faire quelques essais dans le vide en tirant sur la corde pour voir si le fonctionnement est bon. En tirant doucement on peut observer que le ressort retient le centreur qui décale la pièce d’entraiment lanceur et que l’ensemble reprend sa place en relâchant la corde.

Si tout va bien vous pouvez remonter le lanceur sur le moteur.

Sur les 4 vis de 6, mettre un peu de loctite frein filet faible ou normal et resserrer modérément.

Il faut aussi remettre la poignée à l’autre bout de la corde. Attention aux cordes courtes si vous vous loupez. Refaites un nœud avant d’en défaire un !!!