ULMiste n°3 Occasions

Article paru dans ULMiste n°3, octobre 2010

 

Occasions

 

Si nos magazines s’emploient à nous faire rêver sur de belles machines neuves, ce sont les transactions sur des appareils d’occasion qui constituent l’immense majorité des acquisitions. Entre se débrouiller seul et se faire aider d’un professionnel pas toujours bien intentionné (ça existe et ULMiste n’est pas complice de ces exceptions), il existe une raisonnable voie médiane. La présente rubrique, qui est permanente, se propose de passer en revue l’offre des appareils d’occasion et de vous offrir quelques conseils, trucs et astuces, qui vous aideront à trouver la machine de vos rêves dans les meilleures conditions. Nous prenons conseil auprès de professionnels spécialistes des machines concernées, y compris les constructeurs, lorsqu’ils existent encore.

Règle numéro 1 : ne pas se précipiter et multiplier les sources d’information. ULMiste en est une nouvelle !

Règle d’or : mieux vaut l’impression d’avoir raté une affaire que la certitude inverse…

 

Aquilair Swing 582

 

Marque : Aquilair

 

Modèle : Swing 582

 

Moteur(s) : 582 (existe aussi 503 et, très rare, en 912)

 

Aile(s) : Toutes les ailes La Mouette, qui prennent pour nom “Ghost” mais restent identiques à la production en série. Il est donc possible d’en trouver avec des ailes au nom d’origine La Mouette ou Cosmos.

A noter qu’il existe également quelques modèles sustentés par des ailes Air Création ou Aeros

 

Entrée en production : 1985

 

Arrêt production : toujours au catalogue

 

Historique : Créée au début des années 90 par Irène Carrion pour produire et commercialiser un chariot dessiné par son frère, la société Aquilair a changé de mains en 2007 et reste encore active à ce jour. Le chariot Swing a connu quelques évolutions de forme, sans que la structure de base ne soit remaniée. Tricycle en aluminium soudé, testé agrément GUT Seigel par fédé la Allemande. +6,- 4.

 

À surveiller lors de l’achat : Comme sur tout appareil à structure soudée, les points de jonction et articulations. Les “amortisseurs”, constitués de blocs de caoutchouc, donneront également une bonne indication sur le nombre d’heures totales. Ils peuvent montrer des signes de fatigue qui se manifestent par des craquelures. Attention, sur le réservoir, à bien veiller à ce que les nouveaux carburants soient compatibles s’il est en composites. L’aile doit avoir été entretenue et révisée selon les prescriptions du constructeur. 

 

Avantages : L’articulation du mât pour chargement de l’aile situé derrière le siège pilote, permettant la mise en place de celle-ci d’une seule main, sans que le tricycle ne recule où se renverse. Cette solution a depuis été reprise par d’autres constructeurs.

 

Inconvénients : Trop peu sur le marché de l’occasion ! Le maintien latéral des sièges pêche un peu, mais on s’y habitue.

 

En vol : Ensemble maniable et léger qui procure de bonnes sensations quand on aime les ailes légères typées la Mouette

 

Quel prix ? Selon l’aile, la motorisation, l’équipement, l’état général, le nombre d’années et d’heures, à partir de 4000 € jusqu’à 15 000 €

 

Papiers : aucun problème. Tous les ensembles complets d’origine disposent d’un dossier technique chez Aquilair

 

Focus réalisé en collaboration avec Jacques Gehant (ancien de la maison qui officie désormais en Tunisie... avec un Aquilair !)

 

 

Per Il Volo Miniplane Top 80

 

Marque : Per Il Volo

 

Modèle : Miniplane

 

Moteur : Top 80

 

Entrée en production : 1996 pour la cage, 1997 pour le moteur

 

Arrêt production : toujours en production (également en cannes mobiles depuis 2008)

 

Nombre construits : quelques centaines, dont plusieurs dizaines vendus en France

 

Historique : sur le marché depuis 1986, ce qui pour un constructeur de paramoteur est important, Per Il Volo a produit le premier Miniplane en 1996. Le modèle aujourd’hui détaillé, à accroches hautes, a vu diverses évolutions se succéder. De sellettes plus confortables à quelques détails sur la motorisation, tel le stater déporté. Depuis cette année existe un échappement avec chicanes en titane qui réduit encore le bruit et peut se monter sur les machines plus anciennes à moteur Top 80

 

À surveiller lors de l’achat : toutes soudures du châssis, la bobine d’allumage, filtres, carburateurs, tamis, échappement, huile réducteur, joints spis. Plus généralement, tous points référencés dans le manuel d’entretien

 

Avantages : léger, peu de bruit. Faible coûts de remplacements en cas de casse (cage), toutes les pièces sont détaillées. Garde une bonne cote en occasion

 

Inconvénients : cage légère, donc plus fragile que d’autres, position mains un peu haute, effet sellette gyroscopique marqué à pleine puissance, dans cette configuration. Ne se brade pas (donc négociations difficiles à l’achat)

 

En vol : moteur fiable, peu de vibrations, bon rendement malgré la motorisation relativement faible, pilotage sellette possible (bien que limité)

 

Quel prix ? de 2500 € à 4000 € selon état et nombre d’heures

 

Papiers : en “construction amateur”, comme la plupart des paramoteurs

 

Prix neuf : 4700 € avec hélice bois 125

 

Focus réalisé en collaboration avec Annecy Paramoteur (annecyparamoteur.com)