Une aventure si simple !

Article paru dans ULMiste n°4, mars 2011

 

Une aventure si simple

 

Véronique Pochard,

Denis Périgois

 

Nous n’avons aucune prétention quant à ce petit périple mais notre objectif est de donner envie en disant : OUI C’EST POSSIBLE… de partir en vacances 15 jours en ULM sans logistique au sol ! Ce fut notre Tour de France très personnel mais inoubliable.

Le départ se fait de notre base La Bazouge de Chemeré le vendredi 23 juillet à 17 h 30. Prévol, peu de vent, bonne température : ça le fait, l’aventure commence !

Destination la base de Coutures (49) où le Président  a organisé un système de troc : 3 baptêmes ULM pour 1 baptême Montgolfière… on montera notre bivouac pour 3 jours.

 

• Le dimanche 25 : On quitte à regret toute l’équipe avec des souvenirs pleins les yeux. Que du bonheur de partager le même plaisir : VOLER, mais par des moyens différents !

Direction St Macaire des Bois où des amis nous attendent.

Malgré l’accueil, nous préférons dormir sous notre aile car notre machine est dehors, isolée et puis il fait beau, profitons !

 

• Lundi 26 : Réveil avec du soleil et une montgolfière au loin ! Décidément, elles ne veulent plus nous quitter ! Toilette lingettes (et oui, on n’a pas voulu de logistique donc on assume !). Pliage de la guitoune, p’tit déj’, prévol, tout est OK pour partir.

Bref passage aux Grippeaux puis direction Le Thou. Accueil on ne peut plus chaleureux par les voisins du club et nous ne pouvons résister à l’invitation à dîner puis à coucher chez eux. La machine est tout près donc no problem. Nous profitons d’une vraie salle de bains pour prendre une douche. Survol de l’Île d’Oléron sur laquelle nos hôtes nous offriront et dédicaceront des livres de photos prises par eux-mêmes. Et oui ce sont des photographes aériens.

 

• Mardi 27 : Petit posé à Nantillé et quelques tuyaux de navigation avec des membres du club afin d’éviter de croiser un mirage dans le secteur de Cognac. Puis St Ciers, le fief Magni chez Eric Changeur. Ensuite direction La Bregère. Personne, mais c’était convenu. Petite discussion avec les voisins à qui nous remettons un mot de remerciements pour le Président du Club.

A présent, direction Lagleygeolle et là, on en prend encore plein les yeux. Atterrissage sur un altiport. Lorsqu’on décolle, on se jette littéralement dans le vide ! OUAH !!! Nous poussons un peu plus loin pour atterrir et passer la nuit à  Objat où  nous rencontrerons Mr Labrousse construisant son Jodel. Sept ans de travail !

 

• Mercredi 28 : Survol de la Dordogne… La France est terriblement belle ! Je sais c’est chauvin de dire çà ! Arrivée à Lacave le Frau où un membre du club nous accueille et nous fait visiter le hangar où on découvre un Cricri. Superbe appareil, on dirait un avion de poupée ! Les cigales commencent à se faire entendre ! Çà sent bon le Sud ! Puis nous repartons à Douzalbats où nous sommes accueillis à bras ouverts. On entend même les cloches des vaches au loin ! Dîner avec des victuailles fournies par le club puis couchage sur un bon matelas en mezzanine dans le hangar du club après une bonne douche ! C’est beau l’esprit ULM !

 

• Jeudi 29 : Jusque-là je n’avais guère parlé des conditions météo car tout était beau et rose mais ce matin, le temps est un peu venteux et nuageux. Nous sommes à 1000 m d’altitude.

Nous nous préparons rapidement car le temps se gâte.

Bases envisagées : Langogne puis Aubenas chez Air Création, mais en cours de route, nous abandonnons Langogne et  filons directement sur Aubenas car très forte montée d’adrénaline en raison des fortes turbulences entre le Mont Tanargue et un autre relief. Nous sommes vraiment malmenés par les forces de la nature ! Çà nous ramène tout de suite à l’humilité ! Je me cramponne au siège. Denis, mon conjoint, se cramponne au trapèze et l’aile va de droite et de gauche. Très impressionnant et marquant ! Pressés d’atterrir car aucun vachage possible ! Prions St Rotax ! OUF, la piste est en vue ! Nous atterrissons. Même en vent arrière l’atterrissage nous semble très doux.

Après discussions avec Air Créa, il parait que c’est logique d’oublier les principes de base lorsque l’on vient de se faire chahuter !

Nous laissons l’appareil pour réglage de l’aile et Air Créa nous prête un camion. Merci à Jean-Luc et à toute l’équipe ainsi qu’à ULM Safari (le club voisin).

Nous passons le vendredi à visiter la région.

 

• Samedi 31 : Décollage à 7 h 10 car on appréhende un peu. Appréhension vite oubliée. Super vol à 6000 ft jusqu’à Etoiles-Rhônes.

Des amis participant au Tour de France viennent s’y poser pour nous faire un p’tit coucou !

Des amis de Grenoble doivent venir nous chercher. Le club nous propose de mettre notre machine à l’abri. C’est rassurant car le mistral monte.

 

Le dimanche nous revenons au club et y  faisons plusieurs connaissances. Nous sommes invités à dîner et dormir chez Annie et Michel. Merci. Super soirée à regarder les photos de départ du Tour de France ULM auquel ils assistaient.

 

• Lundi 2 : Départ pour La Tour du Pin. Vol un peu frais mais très agréable. Nous sommes passés près des Alpes. A l’arrivée un orage éclate et on nous propose de mettre notre machine à l’abri.

Compte tenu de la météo, nous rappelons nos amis de Grenoble chez lesquels nous dormons le lundi soir.

 

• Mardi 3 : Retour à La Tour du Pin où nous assistons à un décollage de planeur. Très intéressant. Mais il nous faut déjà repartir. Direction Belleville. Vol assez turbulent mais sans plus. Après ce que nous avions connu avant Aubenas ! Soirée autour d’un barbec et nuit passée au Club house. Merci Samir.

 

• Mercredi 4 : Samir nous fait accompagnés pour un baptême afin de nous faire visiter la région. Survol du Beaujolais, longement de la Saône, survol de la Roche de Solutré et la ville de Mâcon. SUPERBE !

Puis nous repartons vers la base de Jayet-Gannat : vol correct avec environ 30 Km/H de vent. Connaissance avec les adhérents du Club. Essais des appareils, notamment des 3 axes. Journée sympa. Nous sommes invités à ramasser la machine et à dormir au club house et on nous conduit en ville pour dîner.

 

• Jeudi 5 : Bernard arrive vers 8 h  et nous raconte qu’il construit un Xenon. Il nous emmène le voir.

Puis visite de la ville à pied et l’heure du départ approche. Redécollage à destination des Grippeaux mais nous avons atterri à Montmorillon car la fatigue commençait à se faire ressentir. Nous sommes accueillis avec un barbecue.

 

• Vendredi 6 : Nous décidons de repartir car toutes les bonnes choses ont une fin. Destination Crosmières, chez nos Amis  Roselyne et Philippe. Vol silencieux car nous savons que c’est la fin de notre aventure.

Puis redécollage pour le dernier vol du périple.

Et voilà, c’est fini ! Retour à la base de départ. Fin des vacances. Pierre Brizard, notre Président, est présent.

 

Toi aussi tu peux le faire !

 

26 h 60 de VOL et environ un peu plus de 2600 Kms parcourus.

Un peu fatigués mais HEU-REUX !

 

PARLONS FINANCES : Ce périple TOUT COMPRIS nous est revenu à 1200 Euros pour 15 jours soit 40 €/Jour/Personne, ce qui nous a paru tout à fait raisonnable.

 

ENSEIGNEMENTS :

 

* Toujours  téléphoner avant d’atterrir sur des bases (nous avons une liste dans l’appareil).

* Ne pas voler plus d’une heure de suite, voire 1 h 30 max.

* Un point météo était fait la veille de chaque départ et le matin sur internet à partir de l’Iphone de Denis. Moult renseignements étaient demandés sur chaque base car selon le relief, l’aérologie change très rapidement et une connaissance de la région s’avère indispensable.

 

AVIS AUX FEMMES :

 

Toujours profiter de l’occasion lorsque vous avez des toilettes à disposition (même si votre conjoint proteste à chaque fois : «ENCORE !») car c’est la plus grosse difficulté que j’ai rencontrée.

Pour reprendre l’expression d’un célèbre homme politique (souvent en déplacement) : «Pissez et mangez chaque fois que vous en avez l’occasion car on ne connait jamais le déroulement de la journée !» Ceci s’avère vrai dans ce genre de périple!

 

COMMENT S’EST FAIT LE CHOIX DES BASES ?

 

1 - choisir sa destination finale

2 - sélectionner les endroits où nous tenons à nous poser pour x raisons

3 - entre tous ces points, tracer son itinéraire sur une carte en tenant compte du fait que nous ne voulons pas voler plus d’une heure max.

Pour ce qui est de la liste des choses à emmener, nous sommes joignables par email au journal qui transmettra.

Nous sommes conscients que si nous étions partis à plusieurs machines, nous n’aurions pas vécu tout cela car logistiquement il est difficile d’accueillir 6 ou 10 personnes d’un coup mais néanmoins, l’accueil sur les bases aurait été tout aussi bon. 

 

EN TOUT CAS, MERCI A TOUS POUR VOTRE ACCUEIL !

 

U4BaladePendule (23).JPG

U4BaladePendule (23).JPG

U4BaladePendule (22).JPG

U4BaladePendule (22).JPG

U4BaladePendule (21).JPG

U4BaladePendule (21).JPG

U4BaladePendule (20).JPG

U4BaladePendule (20).JPG

U4BaladePendule (19).JPG

U4BaladePendule (19).JPG

U4BaladePendule (18).JPG

U4BaladePendule (18).JPG

U4BaladePendule (17).JPG

U4BaladePendule (17).JPG

U4BaladePendule (16).JPG

U4BaladePendule (16).JPG

U4BaladePendule (15).JPG

U4BaladePendule (15).JPG

U4BaladePendule (14).JPG

U4BaladePendule (14).JPG

U4BaladePendule (13).JPG

U4BaladePendule (13).JPG

U4BaladePendule (12).JPG

U4BaladePendule (12).JPG

U4BaladePendule (11).JPG

U4BaladePendule (11).JPG

U4BaladePendule (10).JPG

U4BaladePendule (10).JPG

U4BaladePendule (9).JPG

U4BaladePendule (9).JPG

U4BaladePendule (8).JPG

U4BaladePendule (8).JPG

U4BaladePendule (7).JPG

U4BaladePendule (7).JPG

U4BaladePendule (6).JPG

U4BaladePendule (6).JPG

U4BaladePendule (5).JPG

U4BaladePendule (5).JPG

U4BaladePendule (4).JPG

U4BaladePendule (4).JPG

U4BaladePendule (3).JPG

U4BaladePendule (3).JPG

U4BaladePendule (2).jpg

U4BaladePendule (2).jpg

U4BaladePendule (1).JPG

U4BaladePendule (1).JPG