Rassemblement autogire Eu-Le Tréport

Article paru dans ULMiste n°20, août 2015

 

6ème Rassemblement d'autogires organisé au Terrain du Tréport LFAE 23 et 24 mai

 

Marie Pouilly

 

Ce samedi 23 mai au matin, temps brumeux plafond très bas, visibilité réduite. Nous attendons que cela se dégage. La météo annonce une visibilité avec un plafond intéressant en début d'après-midi. Ce qui peut être agaçant à la longue, c'est que l'on met beaucoup de plaisir à tout organiser, à réserver un hôtel et puis le jour J, bof tout est compromis ou presque. Nous le savons tous, que notre passion est tributaire de dame météo. Alors quand un événement est prévu, nous sommes toujours déçus de voir à quel point, le temps nous empêche de faire notre activité. Avant chaque départ nous consultons Notam, Metar, Taf pour préparer notre navigation, en espérant bien que toutes les conditions soient réunies pour voler, nous positivons.

Mais qu'à cela ne tienne, c'est sans compter sur notre détermination et le plaisir de voler. Bien évidemment pas à tout prix, il faut être conscient du danger qui est partout et le but est de voler le plus longtemps possible, donc on ménage sa monture et son cavalier. Pas de casse-cou.

 

Le ciel se dégage en début d’après-midi, nous avons le temps de déjeuner et de refaire la check list direction Eu-Le Tréport. 

A mon grand étonnement l’air était calme pas trop de turbulences mais plus on avançait, plus le rideau et le plafond tombaient. Au niveau de Beauvais la visibilité se dégradait, je me demandais si nous n’allions pas rebrousser chemin, mais grâce aux lunettes de soleil la vision était meilleure.

Arrivés au Tréport un gros nuage blanc accroché en haut de la falaise nous empêchait de faire le tour de piste conventionnel au-dessus de la mer. Trop risqué si on perd la visibilité. Décision prise, raccourcir le tour de piste. Tous ceux qui ont déjà fréquenté cet aérodrome,  savent qu’au seuil de la 05 il y a des turbulences (c’est d’ailleurs indiqué sur la carte VAC). Nous ne sommes pas les seuls à avoir eu un atterrissage rock’n’roll avec des ascensions et rabattements comme sur une montagne russe. Il vaut mieux se poser en milieu de piste au niveau des hangars et éviter le seuil de piste.

Je dis un grand bravo à l’Aéro-club de Eu-Le Tréport (LFAE) qui nous a bien  accueillis, avec barbecue le soir et musique dans un des hangars aménagé à cet effet.  Un grand merci aussi à l’épouse du président du club car sans elle pas de possibilité d’aller à notre chambre d’hôtel, car aucun taxi ne voulait venir nous chercher à l’aérodrome pour parcourir à peine 4 km, alors qu’il était minuit passé. Bref les charmes d’être à pieds.

 

A mon grand étonnement, beaucoup de MTO , Calidus et Cavalon et  quelques DTA – J-RO , ELA et peu d’exemplaires MAGNY. Ces machines du fait de  leur conception, n’ont pas les mêmes problèmes avec les turbulences que les multiaxes. Avec un petit bémol, pour ma part, pas beaucoup de place pour un léger bagage. Pour avoir piloté moi-même l’une d’elles,  je trouve que les vibrations ressenties doivent être un peu fatigantes à la longue. Mais cela n’est qu’un avis tout à fait personnel pour être souligné, car ces engins attirent de plus en plus d’adeptes. Sinon question de pilotage et poser court sur le terrain, c’est génial. D’ailleurs c’est peut-être pour cela que ce genre de machines à un grand succès et que de plus en plus de pilotes se tournent vers elles. Un Cavalon me plairait bien, biplace côte à côte spacieux,  palonnier et sièges réglables. Portes démontables, même le petit rideau pour nous protéger du soleil.

Dimanche le temps était plutôt agréable et ensoleillé, et venteux, ce qui est une contrainte sur cet aérodrome haut perché. Notamment quand il souffle en travers de la piste de 900 m de long et 18 de large, orientée nord-sud. Mais au bord de mer c’est fréquent. Beaucoup de visiteurs aussi en multiaxes et avions venant de tous les horizons. Nos amis belges sont venus avec quelques beaux multiaxes que tout le monde rêve un jour de piloter. Les hélicos  Dynali H3 Easyflyer du constructeur belge étaient présents sur le stand. Démonstrations en vol de diverses machines pendant que nous déjeunions au soleil. Tout était réuni pour une belle fête et une sortie agréable.

Ce qui est formidable dans ce genre d’événements, c’est les rencontres et échanges que l’on peut y faire. Nous avons ainsi fait la connaissance du créateur d’un forum concernant l’entraide et les échanges entre pilotes d’ULM les GOTO Pilotes, site internet en création, mais vous pouvez accéder au forum à l’adresse suivante :

http://gotopilotes.clicforum.com/index.php

Si vous aussi désirez partager des adresses, des informations sur les terrains visités, n’hésitez pas inscrivez-vous et échangez.

U20Tréport (5).jpg

U20Tréport (5).jpg

U20Tréport (4).jpg

U20Tréport (4).jpg

U20Tréport (3).jpg

U20Tréport (3).jpg

U20Tréport (2).jpg

U20Tréport (2).jpg

U20Tréport (1).jpg

U20Tréport (1).jpg